Manger vert, frais, bio, local, de saison... Voilà quelques habitudes très saines mais il faut l'avouer, pas toujours faciles à mettre en œuvre lorsque l'on habite en zone urbaine. Que diriez-vous de cultiver vos propres fruits, légumes et aromates ? Vous n'avez pas de jardin ? Vous habitez en appartement ? Ce n'est pas un problème. Il existe de multiples solutions pour jardiner en ville. Voici par exemple 3 points clés pour créer un potager sur un balcon ou une terrasse.

Que peut-on cultiver dans un potager urbain ?

Vous seriez sans doute surpris de ce qu'il est possible de planter dans un espace réduit, a priori peu favorable au jardinage. Votre choix dépendra notamment des critères suivants :

La mesure de votre espace

Si vous souhaitez jardiner sur votre balcon, commencez par vérifier le poids que ce dernier est capable de supporter. Les bacs de terre bien arrosés pèsent lourd, surtout s'ils sont de bonne taille. Pour éviter le moindre risque, pensez à vérifier et prévoyez de placer les contenants les plus imposants tout contre la façade.

Vous choisirez ensuite vos plantations selon la place disponible et la quantité de substrat nécessaire. Certaines variétés sont volumineuses ou, comme les légumes racines, se développent en profondeur. Si vous manquez d'espace, privilégiez les herbes aromatiques, salades, tomates, etc.

Potager urbain

L'exposition

Sauf si vous vivez dans une région très chaude, l'idéal est d'être exposé au sud, sud-ouest. Votre potager bénéficiera ainsi d'un ensoleillement maximal qui conviendra parfaitement à de nombreux fruits et légumes tels que tomates et tomates-cerises, courgettes, poivrons, piment, fraises, framboises, groseilles, fèves, haricots, petits pois, etc.

L'exposition ensoleillée à mi-ombre permet de cultiver les légumes à feuilles (choux, salades, épinards), les légumes racines (carottes, radis, navet), l'ail et les aromates.

Vos fenêtres donnent au nord et votre balcon ne voit jamais le soleil ? Rien n'est perdu ! Favorisez alors les herbes aromatiques, la mâche ou le cresson.

De manière générale, privilégiez les variétés naines et évitez les pommes de terre ou poireaux qui se développent mieux en pleine terre.

Vos goûts !

Soyez optimiste et pensez à la récolte. Que ferez-vous de vos épinards si vous n'aimez pas ça ? Faites-vous plaisir avant tout !

Quel format donner à votre potager sur balcon ?

Tout dépend, là aussi, des dimensions de votre balcon. Vous pouvez opter pour 3 configurations principales :

  • Les pots et jardinières : vous pouvez ainsi optimiser l'espace en répartissant vos plantations dans tous les coins et recoins de votre balcon. C'est une solution à privilégier si vous manquez de place ;
  • Les bacs : de taille plus importante que les précédents, ils vous permettent notamment d'installer un potager en carré. À chaque plante son compartiment, ce qui permet de récolter et d'alterner les plantations plus facilement ;
  • Les murs végétaux : n'hésitez pas à créer un jardin en 3D, à l'aide de pots suspendus ou fixés à la verticale. Une formule idéale pour les plantes aromatiques !

Mur végétal, jardin aromatique

Quel que soit le format de votre jardin, il importe de choisir les contenants de manière judicieuse. Préférez les pots troués ou poreux, en terre cuite par exemple, pour éviter que l'eau d'arrosage ne stagne et ne fasse pourrir les racines. Les matériaux non poreux comme le plastique ou la terre cuite vernissée permettent de conserver la fraîcheur mais empêchent une bonne aération du substrat. Le bois, quant à lui, offre un aspect naturel très apprécié.

Depuis quelques années, les jardiniers urbains préfèrent les pots en géotextile à tout autre contenant. Encore appelés smart pots ou poches racinaires, ils offrent une solution à la fois pratique, durable et écologique. Composés de fibres 100% recyclées, ils peuvent se plier, se laver et résistent à tout ! Mais s'ils plaisent tant, c'est avant tout pour leur efficacité. Ils favorisent en effet le développement racinaire et permettent d’augmenter le rendement des cultures.

Comment installer et entretenir son potager de balcon ?

Maintenant que vous disposez des plants et du matériel nécessaires, il est temps de passer aux choses sérieuses !

Utilisez un terreau adapté à ce type de culture, une terre plutôt argileuse enrichie par un engrais organique. Évitez les produits chimiques : vous voulez manger bio, n'est-ce pas ? Vous pouvez également faire votre propre compost : il sera bien utile pour nourrir le substrat, qui s'épuise rapidement dans les pots et jardinières. Si vous souhaitez éviter les odeurs désagréables, investissez dans un composteur d'appartement, conçu pour l'intérieur ou le balcon.

Prévoyez enfin des coupelles ou un tapis de protection pour éviter que les écoulements ne salissent votre balcon ou votre terrasse.

Jardin de ville

C'est ensuite à vous de jouer ! Respectez les instructions propres aux végétaux choisis : distance et profondeur des semis, repiquage éventuel, tuteurage, etc. Tentez les combinaisons en utilisant certaines plantes pour créer de l'ombre à d'autres, plus sensibles. Ajoutez enfin quelques variétés permettant de repousser les insectes nuisibles qui, même en ville, trouveront le chemin de votre potager. Le choix est vaste : œillets d'inde qui amènent de la couleur, menthe poivrée, sauge, absinthe, thym, etc.

Lorsque tout est planté, il reste une étape primordiale : vous devez prévoir un arrosage régulier, la terre des pots s'asséchant très vite. Si vous devez vous absenter, faites appel à un voisin sympathique ou installez un système d'arrosage automatique. Un goutte-à-goutte peut parfois suffire. Quoi qu'il en soit, restez attentif : l'art du jardinage, ça se cultive !

Vous avez envie de verdure et rêvez de créer un potager urbain, un mur végétal ou un jardin d'hiver ? Et si nous en discutions ? Contactez la Maison des Travaux, agence de Lille Nord. Nous vous aidons à concrétiser vos projets intérieurs et extérieurs pour mieux aménager, agrandir, rénover ou décorer votre habitation.